En poursuivant votre navigation sur Alfordif.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer votre navigation sur le site.

ALFORDIF

"L'investissement formation"

Alfordif

Moi Président Acte 3

Catégorie Actualité de la formation

La formation en entreprise

La loi sur la formation du 5 mars 2014 a considérablement modifié les habitudes des entreprises en remplaçant l’obligation fiscale (obligation de dépenses) par l’obligation sociale (obligation de faire).

3 ans après, où en est-on concrètement ? On peut dire sans se tromper que l’idée vertueuse des partenaires sociaux, rendre les acteurs (salariés, entreprises) responsables de leur évolution, se heurte à la réalité du terrain.

  1. Les fonds collectés par les OPCA pour la formation continue des salariés ont été divisés par 10 en moyenne
  2. Les entreprises, habituées à obtenir des financements des OPCA, ont réduit leurs dépenses et réservé les fonds disponibles aux formations obligatoires et /ou réglementaires
  3. Certaines y ont vu un moyen de réduire leurs charges dans un contexte économique difficile
  4. Le CPF peine à remplacer le DIF du fait de l’obligation de certification

Les raisons principales 

Pour les entreprises

Pour la majorité, la formation a toujours été considérée comme une taxe, un impôt. Allez donc parler de « sécurisation des parcours professionnels », de «GPEC», « d’investissement formation », à un patron de PME (mais pas que) qui n’a aucune visibilité de son activité !

Dans les grands groupes, la gestion ( !?) des ressources humaines est le plus souvent le fait du contrôleur de gestion et/ou de la direction financière que du DRH. C’est tout dire !

Pour le salarié

Depuis plus de 40 ans, c’est l’entreprise qui est à l’initiative de la formation dans l’entreprise ! Feu le DIF avait ouvert une brèche en offrant la possibilité à chaque individu de choisir sa formation. Ce dispositif n’a jamais décollé malgré des entreprises pro actives (beaucoup mettaient en place des catalogues de formation, accompagnaient les salariés dans leur choix et leurs démarches).

Je dois pouvoir compter sur les doigts d’une main les salariés qui ont fait la démarche ; choix de la formation et hors temps de travail. Les plus motivés passent depuis toujours par le Congé Individuel de Formation car ils ont un projet professionnel.

L’obligation de former de l’employeur

Plus d’obligation fiscale, super ! Alors pourquoi continuer à DEPENSER ? Passer de la notion de dépense à celle d’investissement prendra du temps. Pour cela, il faudrait développer une vision prospective de l’activité, anticiper les changements (dirigeants), comprendre qu'il est primordial de s'adapter (dirigeants et salariés) pour envisager l'avenir.

Comment doit-on se former ?

En intégrant la formation comme un investissement à part entière dont les résultats ne sont pas immédiats mais qu’il faut qualifier et quantifier sans se soucier de la prise en charge éventuelle par son OPCA. Imagine-t-on un employeur dire « le chariot est en panne ? Sans un financement de la DRIR, une subvention de la Région, on ne le répare/change pas ! » ?

Quelles solutions pour accélérer le processus ?

  1. Si on conçoit la formation comme un investissement, pouvoir l’amortir fiscalement comme n’importe quel autre investissement. Même comptablement la formation est une charge, un comble, non ?
  2. Rétablir le Crédit d’impôt formation
  3. Fusionner les fonds du CPF et du CIF qui poursuivent en définitive le même objectif
  4. Libérer le CPF de l’obligation de certification : rendre la liberté à chacun de choisir sa formation (diplômante ou non). Enorme avantage, cela donnerait envie aux moins qualifiés d’entre nous pour qui formation rime très souvent avec échec scolaire,
  5. Simplifier les démarches (chèque formation, sur le principe du chèque déjeuner/vacances). Chacun est libre d’en faire l’usage qu’il souhaite.

Mais, bon je ne suis pas Président.

Leave a comment

You are commenting as guest.

 

Lieux de formation

Provence

Domaine de Tartay
350 chemin de Tartay
84140 Montfavet
Tél. 04 32 74 10 69/04 86 65 87 60

Ales

1292 chemin des Trépeaux
125 rue de l'Hostellerie
30100 Ales
Tél. 04 32 74 10 69/04 86 65 87 60

Ile de France

2 rue de Castiglione
75001 Paris
Tél. 04 86 65 87 60

Bourgogne

Le Richebourg
21700 Vosne Romanée
Tél. 04 32 74 10 69

Marseille

513 Avenue du Prado
13008 Marseille
Tél. 04 32 74 10 69/04 86 65 87 60

Montpellier

Parc le Millénaire
60 allée Wihelm Roentgen
34000 Montpellier
Tél. 04 32 74 10 69/04 86 65 87 60

Nîmes

Ville Active - Parc Acti +
125 rue de l'Hostellerie
30000 Nimes
Tél. 04 32 74 10 69/04 86 65 87 60

Perpignan

Espace Polygone
21 rue Etienne Bosco
66000 Perpignan
Tél. 04 32 74 10 69/04 86 65 87 60

Saint Etienne

Espace Polygone
10 Place Sadi Carnot
42000 Saint Etienne
Tél. 04 32 74 10 69/04 86 65 87 60

Valence

Espace Polygone
19 Rue Paul Henri Charles Spaak
26000 Valence
Tél. 04 32 74 10 69/04 86 65 87 60


Nous situer